Emmanuel Macron : Non au RSI

D’après le ministre de l’Économie, le RSI est une ‘erreur’.

Emmanuel Macron est toujours déterminé lorsqu’il souhaite faire une réforme. Cette fois, il se penche sur la situation des artisans dans son nouveau projet de loi ‘NoE’ (Nouvelles opportunité économiques). Au sein de l’APCMA, il a clairement déclaré que les artisans constituent la base de l’économie française. Même s’il loue leur savoir-faire et reconnait qu’il faut se former afin d’être un artisan qualifié, il n’a pas avancé de mesures pour simplifier les qualifications requises pour exercer certains métiers.

Selon lui, il ne faut pas remettre en cause les qualifications requises pour les métiers de la sécurité et de la santé. Mais dans certains cas, certaines contraintes ont été créées même si elles ne sont pas justifiées. Il poursuit que ce n’est pas nécessaire de détenir un diplôme de carrossier afin d’ouvrir une entreprise spécialisée en lavage de voiture.

 

Certaines réticences

Le ministre évoque également l’exemple de restauration. D’après lui, c’est un secteur ‘dynamique’, mais le diplôme n’est pas indispensable pour ouvrir un restaurant… L’expérience peut suffire pour gagner en compétence.

Par ailleurs, il a aussi critiqué le RSI (Régime social des indépendants). Il admet que ce régime est une erreur. Les réformes adoptées par le gouvernement ne permettent pas d’avoir un ‘régime optimal’, martèle-t-il. Mais quand il parle d’intégrer ce régime dans le régime général, cela provoque certaines réticences.

Avec ses arguments, les avis ont divergé dans l’APCMA. Certains approuvent sa réforme, mais d’autres sont contre. Cela dit, les cris de réprobation n’ont pas découragé le ministre. Il a même affirmé que les débats lui plaisaient beaucoup. Toutefois, quand il s’agit de débattre, il faut faire preuve de professionnalisme, a-t-il ajouté.

Elsa

Laisser un commentaire